Cycle de conférences données dans les locaux de la Faculté de Droit

35, Avenue Alphonse Daudet 83000 TOULON


 2021

 

 

 

 

 

Nous sommes entrés dans une « société de défiance », nous dit Yann Algan. L'autre serait donc perçu comme une menace et la pandémie qui nous frappe aujourd'hui n'arrange rien à l'affaire.

Or, de l'enfance nue à la vieillesse, que nous le voulions ou non, nous nous abandonnons plus ou moins au soin d'autrui, nous lui faisons confiance même si nous savons que cette confiance peut être trahie et risque de faire de nous des indidualistes enragés. Mais sans elle, nous ne tenons pas debout. Elle irrigue nos vies dans tous les domaines : relations parentales, amoureuses, amicales. Elle irrigue le droit, l'éducation, l'économie, la politique, les sciences. Mise souvent à rude épreuve, l'actualité n'est pas avare en la matière, nous aurions de nombreuses raisons de désespérer d'elle et parfois « nous errons auprès de margelles dont on a soustrait les puits ».

Même si la confiance (nous la voudrions toujours éclairée) est un pari, un saut dans l'inconnu, une mise en danger, elle nous tient ensemble et autorise la communauté humaine à se construire.

Honoré Daumier

Chers Amis,

 

Cette année sera, entre autres choses, celle de la Covid mais elle sera aussi celle de la privation d’espace public.

Nous sommes contraints de reporter notre projet à la rentrée universitaire 2021. Nous avons retardé le plus longtemps possible cette décision, véritable crève-cœur, espérant une amélioration de la crise sanitaire qui nous aurait permis d‘organiser sereinement nos conférences. Hélas!

Le thème de la confiance que nous avions choisi n’aura rien perdu de sa pertinence, bien au contraire et pourra être repensé à l’aune de ce qui nous arrive tant cette crise aura été un révélateur du (dys) fonctionnement de notre société. Aussi serons-nous très heureux de pouvoir compter sur vous l’année prochaine.

Aucune pandémie n’aura pas raison du CML!

En attendant, prenez bien soin de vous car trop d’entre nous manquent déjà à l’appel pour notre plus grande tristesse.

Mais nous devons souhaiter que l’année 2021 soit celle d’une parole libérée de tous les masques et autres empêcheurs de penser librement.

Prenez bien soin de vous.

 

Très cordialement

 

 

Marie Paule Daru

V

© 2015 par Tommprod

fac toulon1_edited