Philippe Pedrot et Jean-Christophe Valmalette.

Jean-Christophe VALMALETTE est professeur des universités en physique de la matière condensée et membre de l'Institut Matériaux Microélectronique et Nanosciences de Provence (CNRS). Ses recherches portent sur les interactions entre le rayonnement et la matière dans les nanostructures. S'inscrivant dans une démarche bio-inspirée, il tente d'élucider les propriétés singulières de l'eau se trouvant au contact de surfaces hydrophobes. Il est l'auteur de plus de 60 articles dans des revues internationales dont un article cité en une du site nature.com. Il est fréquemment invité dans les universités étrangères et en particulier au Japon. Il mène une réflexion interdisciplinaire (aux côtés de philosophes, anthropologues, juristes, historiens, artistes, …) sur l'incidence des nouvelles technologies sur la société et en particulier sur l'évolution du rapport à l'espace et au temps. Enfin, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont l'un porte sur l'émergence de la pensée écologique au Japon après la restauration Meiji.


 

Bibliographie en lien avec le thème de la conférence :

Le devenir de l'intériorité à l'ère des nouvelles technologies, collectif. dir. Eric Fiat et Jean-Christophe Valmalette, Le Bord de l'Eau (2018).

Minakata Kumagusu : L'émergence d'une pensée écologique entre Orient et Occident, Satoshi Ohara et Jean-Christophe V almalette, AnimaViva 2015

Philippe  Pedrot Professeur de droit, Université de Toulon

Chercheur associé Paris I Sorbonne

Créateur du groupe de recherche interdisciplinaire :"Limites et frontières"

Ses recherches portent sur le droit des personnes, le droit de la santé et de la relation entre éthique, droit et technologie.

© 2015 par Tommprod